_MG_1370

_MG_1497

Ryuji Teshima, Chef de Pages, vient d’ouvrir dans la même rue le « 116 », un restaurant « Isakaya » apprécié au Japon, au même titre que le pub en Angleterre ou le bar à tapas en Espagne. Ca commence donc à bouger dans ce quartier ou (à quelques exceptions près) la nourriture et le service ont trop gardé l’esprit des années 90. Dès le premier regard on repère la décoration « 11ème-marais », la vaisselle brute de Mami Kanno, on se sent bien, les lumières sont douces. Le midi l’esprit cantine prend vite le dessus et les décibels s’envolent. Les assiettes ibériques sont de qualité irréprochable : le poulpe grillé, les salades, les grillades, tout est fin et délicieux. La cuisson au barbecue (sumibiyaki) de certains plats apporte, grâce au charbon ( importé du Japon), un goût très particulier de fumé. Le wagyu burger-frites maison sera vite un incontournable ; Sa présentation sur planche de bois, entouré d’un origami de papier est belle et originale. Le restaurant est ouvert midi et soir du lundi au vendredi. Pas de réservation le midi.

_MG_1381

_MG_1369

_MG_1512

_MG_1477

_MG_1488

Pour les amateurs, demandez à Vincent Dulac (directeur du restaurant et ancien sommelier du Pages) que vous trouverez toujours derrière le bar, de vous préparer un Royal Miss Money Penny, un Bramble ou un Mai Tai.

_MG_1583

_MG_1588

_MG_1464

_MG_1602

_MG_1611

_MG_1362

_MG_1596

_MG_1507

_MG_1559

C’est Shunsuké qui endosse ici le tablier de sommelier ou plutôt de « chasseur de vins ». Sa passion : les vins naturels à forte personnalité. Après dégustation le verdict s’impose : il a vraiment du talent!

_MG_1454

_MG_1403

_MG_1541

Naoko Oishi, chef pâtissière de Pages gère ici aussi le coté sucré, souvent présenté en version mini.

_MG_1445

_MG_1360

_MG_1351

_MG_1347

Share