Restaurant le Mermoz. Cuisine du marché, petites assiettes, vins. < 35€ Paris 75008. Fermé le weekend.

restaurant le Mermoz Paris

restaurant le Mermoz Paris

Marion Fleury

Marion Fleury développe cette semaine une passion autour des agrumes. Sur cette voie méditerranéenne, nous la suivons les yeux fermés. Passée par l’Astrance et Le Semilla, la jeune chef tient depuis mi-janvier les rênes du Mermoz, ancien Bistrot du 8 ème arrondissement de Paris.

restaurant le Mermoz Paris

« Coques, petits pois en bouillon frais à la menthe »

Le premier plat, une entrée, kidnappe les papilles : les coques s’expriment dans un bouillon frais et tonique, les petits pois sont verts, nus et crus, la menthe et les pointes végétales font une jolie ponctuation.

Malgré l’exiguïté du lieu, optimisé autour du comptoir central, le rythme est effréné ! Les habitués ont vite compris qu’il fallait réserver pour goûter aux plats que certains ne pourront qu’admirer à travers la vitrine.

Cette ouverture est une énorme bouffée d’oxygène dans un quartier qui connait peu la cuisine du marché.
La clientèle du midi, classique et pressée sera sans doute très vite mixée avec des gourmets de tous horizons, habitués à se déplacer pour bien manger.

restaurant le Mermoz Paris

restaurant le Mermoz Paris

restaurant le Mermoz Paris

Poissons et viandes seront pour une autre visite … L’énoncé de la deuxième entrée nous signale l’assiette à ne pas manquer :

« Asperge blanche rôtie, lait caillé, orange sanguine »

Tiens te voici cher agrume, toi qui va vite près du « fromage – lait caillé » nous confirmer que la Chef sait ce qu’elle fait. Les asperges dodues semblent imbibées d’un jus avant d’avoir été rôties, c’est exquis !

restaurant le Mermoz Paris

restaurant le Mermoz Paris

L’impasse faite aux plats de « résistance » nous donne des ailes pour choisir les deux desserts de la carte.
Agrume brut d’amertume, la mandarine tardive nous prend de plein fouet. Lourde de saveurs, elle est soutenue par une sorte de gâteau qui, en bouche, donne l’équilibre. Ce dessert tout en grains de semoule et fruit presque confit est une superbe réussite.

restaurant le Mermoz Paris

« mandarine tardive confite »

restaurant le Mermoz Paris

restaurant le Mermoz Paris

Le deuxième dessert regarde aussi vers l’Orient : Panna cotta, pamplemousse rose, anis d’Iran, est aussi bon que le premier.

restaurant le Mermoz Paris

Restaurant Le Mermoz à Paris / Pas de site direct pour l’instant mais une page Facebook

L’esprit du restaurant Le Mermoz

Pets-de-nonne à l’anis, crème fouettée / Foie gras vapeur, choux grillé, citron de Sicile / Cuisse de canard confite en mita, faisselle, pickles / Taboulé vert, asperges des landes / Céleri rave rôti, amande et pomelo rose etc …

Photos ©Lisa Klein Michel

Share